Lycée Marc Bloch de Sérignan

Astuces, Conseils, Idées

En Tant Que Ou Entant Que?

La réponse simple – On écrit toujours « en tant que » qui signifie comme, Exemple : Je vous ai convié à cette réunion en tant que responsable commercial. Le meilleur de votre expression écrite. MerciApp analyse et corrige en temps réel tout ce que vous écrivez pour vous garantir de faire bonne impression à l’écrit. Fonctionne avec tous vos outils préférés

Comment on écrit entant ?

La bonne réponse est ‘ en tant que ‘.

Comment on utilise autant ?

Définitions : autant – Dictionnaire de français Larousse 

insiste sur une relation de symétrie entre deux termes en opposition : Autant j’approuve ses principes, autant je condamne ses méthodes. indique une quantité, un degré élevés : Je n’ai jamais vu ici autant de monde que ça. il y a autant, ou même plus d’avantages à : Autant nous résigner. + nom, une quantité égale (de choses ou de personnes) : Il y a autant de risques d’échec que de chances de réussite. équivaut à des, avec insistance sur la quantité : Toutes ces affirmations sont autant de mensonges. exprime une relation d’égalité : Autant de têtes, autant d’avis. introduit une conclusion logique ; en somme. se dit de promesses, de propos qui restent sans effet. c’est toujours cela qui est pris, fait. dans la même proportion. exprime une relation causale en insistant sur l’importance de la cause. introduit une considération supplémentaire à valeur causale. malgré cela : Il n’a encore jamais réussi, mais il n’est pas pour autant découragé. dans la mesure où : Vous êtes sûr du résultat, pour autant que vous respectiez les recommandations. aussi bien.

nom masculin ôtant participe présent

EMPLOI Autant / tant, Dans une phrase affirmative exprimant une comparaison, c’est toujours autant qui est employé avec un nom ou un verbe : il y avait autant de femmes que d’hommes ; il mange autant qu’un adulte. – Dans une phrase négative ou interrogative, autant peut être remplacé par tant : vous n’en feriez pas tant (ou autant ) pour moi ; a-t-il tant (ou autant ) de talent qu’on le dit ? recommandation : Éviter la tournure incorrecte *autant comme (*il mange autant comme un adulte). D’autant que, d’autant plus que = vu que. Ces deux locutions sont correctes. « Rien ne me pressait ; d’autant que le service militaire me serait sans doute épargné » (F. Mauriac). « La chaleur était suffocante, d’autant plus qu’on ne sentait pas l’espace et le vent de la mer » (A. Daudet). D’autant mieux ne peut être employé que modifiant un verbe ou un participe : il réussira d’autant mieux que vous croirez à son succès ; c’est d’autant mieux réussi, remarque D’autant mieux représente la combinaison de la locution d’autant plus et de l’adverbe bien, Pour autant = cependant ; pour cela, pour cette raison (qui vient d’être dite). « Rien n’est fini pour autant, et tout recommence » (M. Barrès). Registre soutenu. Autant (que) / aussi que → Autant ! / au temps ! → CONSTRUCTION Pour autant que, autant que (+ indicatif ou conditionnel) = dans la mesure où. Dans ce sens, pour autant que, autant que se construisent avec l’indicatif ou avec le conditionnel, sauf dans le tour figé pour autant que je (le) sache, que vous (le) sachiez, etc. Autant que je peux, que j’ai pu, qu’on pourrait en juger, « pour autant que je pouvais interpréter les paroles sibyllines de Françoise » (M. Proust). remarque Pour autant que, naguère critiqué, est aujourd’hui admis dans l’usage courant. recommandation : Dans le registre très soutenu, en particulier à l’écrit, préférer autant que, Autant que (+ subjonctif) = il est aussi bien que, il vaut mieux que. Dans ce sens, autant que se construit avec le subjonctif. Autant que vous le sachiez tout de suite, Autant (+ infinitif) : autant accepter maintenant, Cette construction est admise dans le registre courant. recommandation : Dans le registre soutenu, en particulier à l’écrit, préférer autant vaut : autant vaut accepter maintenant,

See also:  Que JAi Fait Ou Faite?

: Définitions : autant – Dictionnaire de français Larousse

Comment écrit-on en tant qu’ami ?

Comment écrire l’expression en tant que ? – Dans cette expression, utilise-t-on le mot tant ou le mot temps ? L’expression en tant que, qui s’emploie souvent pour dire « en ma qualité de », s’écrit bien avec le mot tant, De plus, on écrit en tant en deux mots.

Quelques exemples d’emploi : en tant que propriétaire, en tant que parent, en tant que responsable, elle sera entendue en tant que témoin, D’autres expressions courantes sont construites avec le mot tant : en tant que tel, tant mieux, tant pis, tant que, tant et si bien que, un tant soit peu, tant et plus, si tant est que, tant bien que mal,

Il faut éviter d’écrire l’expression en tant que avec le mot temps, qui se prononce de la même façon. Écrire en temps que n’est pas correct. On rencontre d’autres erreurs sur cette expression : entant que (en un seul mot), en t’en que,

Quelle est la nature du mot tant que ?

Adverbe et nominal. Tant que, exprime qu’une action ou qu’une qualité portée à un très haut degré devient la cause d’un effet. ➙ tellement. Il souffre tant qu’il ne peut plus se lever.

Comment dire mais autrement ?

Synonyme : néanmoins, seulement, toutefois.

Quel est le synonyme de autant ?

Adverbe. Autant que : en même quantité, au même degré, de la même façon.

Quand même ça veut dire quoi ?

Définition « quand même » – adv.

Adverbe qui marque l’opposition entre deux choses liées ou entre deux aspects d’une même chose. Cependant, mais, néanmoins, toutefois.

Qu’est-ce que ça veut dire tant mieux ?

Locution interjective – tant mieux \tɑ̃ mjø\

  1. C’ est une bonne chose ; heureusement,
    • Note : Indique qu’une chose est avantageuse, qu’on en est bien aise. Parfois ironique.
    • L’effet du remède a été rapide, tant mieux,
    • S’il se conduit sagement, tant mieux pour lui.
    • Il est parti ? Tant mieux !
    • Tant mieux pour toi !
    • — Je suis Français. — Ah ! tant mieux, — Vous aimez mieux les Français que les Italiens ? — Non, et ce n’est pas pour moi que je dis tant mieux, c’est pour vous ; parce que si vous étiez Italien, vous viendriez ici probablement pour être au service du signor Garofoli ; et l’on ne dit pas tant mieux à ceux qui entrent au service du signor padrone. — (Hector Malot, Sans famille, 1878)
    • HÉLÈNE T, – Depuis mes malheurs, quand j’apprends une catastrophe, même si c’est un des miens qu’elle accable, mon cœur précipite ses battements. Je trépigne de joie. C’est plus fort que moi. Je m’écrie : – « Ah ! lui aussi. Eh ! bien. Pourquoi pas ? Tant mieux, » — ( Marcel Jouhandeau, Chaminadour, Gallimard, 1941 et 1953, collection Le Livre de Poche, page 163.)
See also:  Que Faire Du Cordon Ombilical Quand Il Tombe?

Comment utiliser à condition que ?

À (la) condition que se construit en général avec le subjonctif, parfois avec l’indicatif. Cette voiture est durable à condition que tu fasses l’entretien régulièrement.

Comment écrire si tant est que ?

Définitions : si – Dictionnaire de français Larousse 

marque le fait à expliquer et l’explication. à moins que. sinon, sauf. Synonyme : excepté marque la restriction ; excepté que. Synonymes : excepté que – sauf que – sinon que si j’étais à votre place. s’il est vrai que ; pour autant que.

conjonction adverbe nom féminin si conjonction adjectif adjectif numéral

ORTHOGRAPHE Devant il, si s’élide en s’il : s’il vous plaît, Si oui s’écrit toujours en deux mots, contrairement à sinon, → CONSTRUCTION Si marquant la condition. Avec si marquant la condition, le verbe de la subordonnée se met à l’indicatif mais jamais au futur ni au conditionnel. Dans la langue littéraire, le verbe de la subordonnée est parfois au plus-que-parfait du subjonctif (dit parfois « conditionnel passé deuxième forme ») : « Il eût presque passé pour un saint, si la finesse de son esprit ne l’eût fait craindre comme un démon » (Flaubert, cité par R. Georgin). Si marquant la concession. Lorsque si exprime non pas la condition mais la concession, la subordonnée est parfois au futur ou au conditionnel : si cela nous étonnera toujours, il reste qu’il a accompli cet exploit ; si on souhaiterait plus de précision, son exposé est convaincant tel qu’il est, Cette construction, qui ne se rencontre que dans le registre très soutenu, est parfois analysée comme une ellipse de s’, s’, Concordance des temps avec si, Dans une subordonnée introduite par si exprimant une condition, une éventualité, le verbe est au présent ou au passé composé, et le verbe de la principale est au présent ou au futur : si tu fais le nécessaire, je pars tout de suite (ou je partirai demain ) ; si tu as fait le nécessaire, je pars tout de suite (ou je partirai demain ). Dans une subordonnée introduite par si exprimant une hypothèse simplement envisagée, le verbe est à l’imparfait ou au plus-que-parfait, et le verbe de la principale est, respectivement, au conditionnel présent ou au conditionnel passé : si tu pouvais faire le nécessaire, je partirais tout de suite ; si tu avais fait le nécessaire, je serais parti tout de suite, Si c’était. qui, Dans le registre courant, après si c’était. qui ou que, le verbe de la proposition relative se met au plus-que-parfait de l’indicatif : si c’était vous qui aviez dû vous déplacer, nous en aurions entendu parler, – Le conditionnel passé deuxième forme n’est plus guère employé que dans l’expression écrite de registre soutenu : si c’était vous qui eussiez dû vous déplacer, S’il en fut (= au moins autant que n’importe qui) est une locution figée à l’indicatif (pas d’accent circonflexe à fut ) : c’était un employé consciencieux s’il en fut, Si. et que., Dans une phrase comportant une double condition, où que remplace un second si, le verbe introduit par si se met à l’indicatif et celui qui est introduit par que se met au subjonctif : si vous le rencontrez et qu’il veuille aborder le sujet, faites semblant de ne rien savoir, Si tant est que (= à supposer que, s’il est vrai que) se construit avec le subjonctif : vous n’avez plus rien à craindre, si tant est que vous ayez jamais rien craint, Comme si, → Si encore, → EMPLOI Si ce n’est (= sinon, excepté) s’emploie sans pas et toujours au singulier : qui le préviendra, si ce n’est toi ? ; c’est un excellent apprentissage, si ce n’est le meilleur, – Au passé, si ce n’était ou si ce n’eût été peuvent être remplacés par les formes elliptiques n’était, n’eût été : n’était (ou n’eût été ) la couleur de ses yeux, elle aurait pu (elle eût pu) passer pour sa fille, Si dans certaines locutions Si n’exprime pas la condition lorsqu’il est employé après peu importe, qu’importe, c’est à peine, c’est tout juste : peu importe si tu pars avant nous ; c’est à peine si vous m’avez dérangé ; c’est tout juste s’il nous a salués, Si. ne / si. ne. pas, Après si conditionnel ou employé au sens de « à moins que », on peut supprimer pas pour l’euphonie : il partira si vous ne lui faites des excuses (ou si vous ne lui faites pas ) ; elle ne répondra pas si vous n’insistez (ou si vous n’insistez pas). – On dit aussi, sans pas : si je ne m’abuse, si je ne me trompe, etc., mais il est toujours possible d’ajouter pas pour donner plus de force à l’expression. Si j’étais vous, de vous, que de vous, →,

See also:  Quand Est Ce Que Le Score Snap Augmente?

: Définitions : si – Dictionnaire de français Larousse