Lycée Marc Bloch de Sérignan

Astuces, Conseils, Idées

Pourquoi Un Homme Trompe Sa Femme?

Un homme trompe sa femme pour des raisons à lui ( fragilité, insécurité, instabilité ) et elle souffre pour des raisons à elle (idéalisation de l’amour, besoin de réparation, blessures infantiles).

Quelles sont les raisons qui poussent un homme à tromper sa femme ?

Quelles sont les raisons qui poussent un homme à tromper sa compagne ? L’infidélité est toujours un choc dans le couple. Même dans un couple heureux, l’adultère peut avoir lieu pour plusieurs raisons. – S’il est difficile de savoir comment réagir quand on apprend que son homme nous trompe, on peut en revanche apprendre à mieux connaître les raisons qui l’ont poussé à le faire.

Il existe également certains signes qui permettent de pressentir que l’autre nous trompe. Dans certains cas, l’infidélité sera le signe que la relation va mal et que la meilleure chose à faire reste la séparation. Dans d’autres cas, ce peut être un électrochoc pour le couple, l’occasion de se remettre en question et de repartir sur des bases plus saines.

Voici ici 10 raisons qui peuvent pousser un homme à tromper sa femme: 1 – La routine sexuelle Même s’il aime sa compagne, la routine sexuelle peut pousser un homme à aller voir ailleurs. Un moyen d’assouvir ses désirs et se relancer sa libido en mal de nouveauté et de stimulations.

Sans forcément tomber amoureux d’une autre, il peut tromper simplement pour ressentir de nouveau de l’intensité et pimenter sa vie.2 – Pour un coup d’un soir Lors d’une soirée, une pulsion sexuelle intense peut suffire à le faire craquer, surtout si l’alcool est de la partie avec ses effets désinhibants.

A ce moment, il laisse tomber ses principes juste pour assouvir cette pulsion, quitte à le regretter amèrement après.3 – Par lâcheté Quand un homme n’ose pas quitter sa compagne, pour des raisons financières ou par pure lâcheté, la tromper régulièrement lui permet d’avoir une échappatoire et de rendre la situation plus vivable à ses yeux.4 – Pour tester de nouvelles choses On n’a pas forcément les mêmes fantasmes sexuels dans le couple.

Certains commettent l’infidélité par frustration, et pour pouvoir tenter de nouvelles expériences sexuelles : échangisme, sodomie ou encore d’autres pratiques sexuelles que sa compagne n’est pas prête à accepter.5 – À cause d’une forte attirance Même en étant très amoureux de sa compagne, un homme peut tomber, sans le vouloir ou le comprendre, sous le charme de LA femme.

Celle qui correspond à ses fantasmes, qui ne quitte plus ses idées et qui les attire de manière inexpliquée. Pourquoi Un Homme Trompe Sa Femme 6 – Pour se sentir désiré à nouveau Dans le cas d’une relation longue, le couple peut être absorbé par le quotidien et se laisser-aller. Les compliments, les signes d’amour et les petites attentions peuvent devenir plus rares, ce qui peut pousser un homme à chercher ailleurs l’appréciation et l’admiration d’une autre femme.

L’adultère peut donc s’expliquer par le besoin de se sentir de nouveau désiré et important.7 – Par peur de l’engagement Oui, un homme peut également tromper sa partenaire parce qu’il a peur ! L’intimité et l’engagement angoissent profondément certains hommes. Leur infidélité est un moyen de garder une certaine distance avec leur compagne.

S’ils possèdent certaines blessures du passé non résolues, ce peut être aussi un moyen de saboter inconsciemment cette relation et éviter ainsi le risque de souffrir eux-mêmes.8 – Parce qu’il ne voit pas où est le problème Certains hommes font clairement une différence entre amour et sexe.

  1. Ils sont sûrs d’aimer profondément leur compagne et ne considèrent pas le fait de coucher avec une autre juste pour le sexe comme une tromperie.
  2. Parce qu’il s’agit juste d’un acte charnel dénué de sens de leur point de vue, ils ne considèrent pas avoir été infidèles.9 – Pour rompre Par peur d’affronter l’autre et de la quitter, certains hommes utilisent l’infidélité.

Un moyen rapide d’entraîner la rupture sans avoir à assumer.10 – Par vengeance Il peut aussi tromper par vengeance, en réponse à l’infidélité de sa compagne. C’est une manière de la faire souffrir à son tour mais qui est loin d’être constructive. (Source: Marie France )

Qu’est-ce qui peut pousser un homme à être infidèle ?

Qu’est-ce qui pousse à être infidèle? – Certains moments prédisposent les gens à l’infidélité. Par exemple, lorsqu’un.e partenaire semble moins enclin.e que l’autre aux relations sexuelles et/ou qu’il ou elle accorde moins d’attention au couple, lorsqu’on a besoin de prouver son pouvoir de séduction, la perte d’un emploi, la maladie d’un.e conjointe., une rencontre qui provoque un, le manque de respect des limites établis dans le couple, etc. Pourquoi Un Homme Trompe Sa Femme Roman Odintsov/Pexels

Pourquoi un homme trompe sa femme mais ne veut pas la quitter ?

‘L’une des raisons, c’est qu’il y a présomption de séduction chez l’homme ‘, explique le professeur Lubomir Lamy ‘Il est persuadé qu’aucune femme ne pourra lui résister. Et puis, la présomption de plaire se transforme en présomption de réciprocité.

Comment agit un homme qui trompe sa femme ?

4. Il vous couvre de cadeaux – Alors que, d’ordinaire, chéri a bien du mal à se souvenir de la date de votre anniversaire, depuis quelque temps, il semble avoir décidé de faire flamber la carte bleue pour vous gâter Ce qui doit vous alerter : il vous offre des cadeaux, beaucoup, souvent, sans regarder à la dépense.

Il est (très) affectueux sans raison apparente. Il vous envoie environ 200 textos par jour. Il est constamment en demande de câlins. Comment le piéger : sa soudaine générosité est peut-être le signe de sa culpabilité. Aussi, pour lui faire cracher le morceau, remerciez-le chaleureusement de ses petites attentions, puis posez-lui quelques questions stratégiques.

Où a-t-il acheté ce superbe bracelet ? Comment a-t-il su que vous rêviez justement de cette petite robe noire ? S’il élude les questions, devient nerveux ou (même) commence à s’énerver, jouez franc jeu, et faites-lui part de votre étonnement, voire de votre méfiance.

A éviter : ne vous enflammez pas trop vite ! Sa gentillesse (même subite) cache peut-être une vraie prise de conscience, un besoin pour lui de vous montrer qu’il est toujours là, malgré son travail et ses absences. Hors de question de fondre en larmes, donc. Privilégiez le dialogue pour chasser vos doutes ou les confirmer.

Comment vivre avec un homme égoïste ? Découvrez tous les conseils de la coach,

Pourquoi les hommes ont besoin d’aller voir ailleurs ?

Une insatisfaction ignorée se révèle – « On prend alors conscience que le quotidien a usé l’amour, poursuit Serge Hefez. Une insatisfaction que l’on ignorait souvent se révèle, dans laquelle va s’engouffrer une aspiration sentimentale, amoureuse ». Difficile de lui résister en effet : la promesse est si belle, si forte quand on ne l’attend plus, que l’on se dit qu’il s’agit peut-être de la dernière aventure de sa vie.

Où commence l’infidélité dans le couple ?

Quand commence l’infidélité ? Qu’est-ce que tromper ? Les moyens de communication comme Facebook ou les téléphones portables engendrent de nouvelles définitions de l’infidélité. Le site de rencontres français e-Darling comme d’autres avant lui (et souvent l’été.) s’est penché sur cette question.

  • Leur conclusion, qu’on se rassure, se résume à ceci : tout est question de subjectivité.
  • Sur les 743 membres interrogés, 27 % considèrent que l’infidélité commence dès les premiers messages ‘osés’ envoyés à un partenaire.
  • Pour 22%, il faut au moins un baiser et pour 23%, infidélité il y a à partir de la première relation sexuelle,

Sur ce dernier point, les hommes sont moins tolérants que les femmes. Enfin, un dixième des sondés pense qu’avoir des fantasmes sur une autre personne que son partenaire relève déjà de l’infidélité. Autre grand enseignement de l’enquête : pour 53% des sondés dont une courte majorité d’hommes, tromper son conjoint pour une relation sexuelle est bien plus grave que de tomber peu à peu amoureux d’une autre personne.

Quel est le comportement d’un homme infidèle ?

Quelles personnalités sont plus sujettes à l’infidélité ? –

Les risquées : ce sont des gens qui veulent vivre leur vie en repoussant les limites et si cela implique d’avoir plusieurs relations en même temps, ils le feront parce qu’ils trouvent cela excitant et que cela fait partie de l’aventure de la vie. Les dominantes : les personnes au pouvoir économique et / ou au charisme irrésistible seront plus susceptibles d’être infidèles parce qu’elles se sentent invulnérables, sont extraverties et ont un égo assez grand. Les narcissiques : Ce sont des gens qui utilisent le chantage émotionnel comme monnaie d’échange dans leurs relations, pour toujours avoir raison ou sous-estimer l’autre. Dans cette mesure, ils voient l’amour comme un sentiment passager qui est intrinsèquement trompeur. Les passionnées : pour ces personnes, la séduction et la sensualité sont des éléments fondamentaux de la vie et ne peuvent manquées ; ils ont donc du mal à maintenir de longues relations et ils doivent insister encore et encore pour éveiller leur libido avec de nouveaux partenaires.

Photos : Shutterstock Les informations publiées sur Psychologue.net ne se substituent en aucun cas à la relation entre le patient et son psychologue. Psychologue.net ne fait l’apologie d’aucun traitement spécifique, produit commercial ou service. : Quel est le profil psychologique d’une personne infidèle ?

Est-ce possible d’aimer et de tromper ?

Pourquoi Un Homme Trompe Sa Femme marie france : Selon vous, il est plus facile d’être une femme fidèle que d’être un homme fidèle. Pourquoi ? Maryse Vaillant* : Contrairement à nous qui résistons souvent à la tentation de l’adultère du fait de notre construction psychologique et de notre éducation, la fidélité est un défi pour les hommes,

La raison tient au fait que, même s’ils essaient de rester dans le rang, ils sont si souvent habités par la crainte de ne pas être viril qu’ils ont du mal à se calmer. C’est un peu comme s’ils avaient en permanence besoin de se rassurer. Estimer que les femmes sont « naturellement » fidèles, n’est-ce pas un peu simpliste ? Je suis persuadée qu’il y a dans le mot « femme » et dans le mot « fidélité » une espèce d’accord implicite, une harmonie secrète.

J’assume d’autant plus ce discours que, issue de la génération soixante-huitarde, j’ai moi-même voulu goûter à la liberté des hommes en privilégiant très longtemps le désir. Mais c’est un fait, et ma pratique clinique me le confirme : alors que les femmes ont du mal à tromper, notamment par culpabilité, les hommes, eux, ont souvent du mal à se satisfaire d’une seule femme.

See also:  Pourquoi Mes Sms Ne Partent Pas?

À quoi est dû ce besoin d’infidélité ? Il tient à deux raisons: la spécificité de leur construction identitaire et le parcours de vie de propre à chacun. Entre donc en jeu une histoire de « genre » – c’est-à-dire un rapport particulier au désir et à la peur de la castration – qui amène nombre d’entre eux à s’imaginer que « les vrais hommes ne s’attachent pas et ne sont jamais dépendants ».

Mais aussi l’histoire personnelle de chacun, à savoir le lien établi avec la mère, le père, les bandes de copains Ainsi, il n’est pas rare que, s’étant sentis soumis ou humiliés durant l’enfance ou l’adolescence, certains tentent, à l’âge adulte, de se s’approprier une virilité en collectionnant les aventures.

Rester fidèle est donc un défi pour chacun d’entre eux ? Je crois que les hommes peuvent être fidèles sur le tard, lorsqu’ils sont devenus vraiment eux-mêmes, qu’ils se connaissent bien et ne cherchent plus à démontrer quoi que ce soit. Mais tant qu’ils sont habités par la peur de perdre, le besoin de paraître ou d’être devancés par les autres mâles, cela leur est extrêmement difficile.

Les hommes d’aujourd’hui sont-ils moins fidèles que ne l’étaient nos pères ? Non. Les hommes ont toujours trompé leur femme plus ou moins discrètement et ils continuent de la même façon. Idem en ce qui concerne la manière dont ils vivent l’adultère : il y a toujours ceux qui sont malades comme des bêtes parce qu’ils ont trompé leur femme une fois.

  • Et ceux qui trompent à tour de bras sans éprouver la moindre culpabilité Si l’évolution des mœurs a joué un rôle dans les histoires d’adultère, c’est surtout à la faveur des femmes.
  • Elles s’autorisent désormais un peu plus à passer à l’acte quand, dans le passé, elles se contentaient de tromper en pensées Vous distinguez, deux catégories d’hommes adultères.

Le premier est le monogame infidèle. Qui est-il ? Il s’agit évidemment d’une caricature, mais il n’en reste pas moins que cette figure est assez représentative de la manière dont certains hommes vivent l’infidélité. Le monogame infidèle apparaît souvent comme un époux parfait pour son entourage.

  • Et pour cause : il se dit amoureux de sa femme et, malgré ses aventures extraconjugales chroniques, penser au divorce est pour lui inenvisageable.
  • Mais s’il considère le mariage comme un pacte social et généalogique fondamental, il est aussi intimement persuadé qu’avoir des liaisons est de l’ordre du normal.

Non parce qu’il s’ennuie. Juste parce qu’il est nécessaire d’« agrémenter » son ordinaire pour pérenniser son couple, Et qui est le « polygame fidèle »? Son cas est à l’opposé du précédent. Ni dragueur, ni volage, ce n’est pas un mari qui a peur de s’engager, ni de tenir sa parole.

  1. Son problème : c’est un homme qui aime l’amour et quand il aime une femme, il peut s’éprendre d’une autre tout en continuant d’aimer la première.
  2. Il s’agit donc d’un homme à fidélités multiples.
  3. Il peut donc aimer et tromper à la fois Effectivement.
  4. Il ne trompe pas parce qu’il a cessé d’aimer ou parce qu’il est insatisfait.

Sa polygamie est, au contraire, le résultat de son besoin d’aimer. Quant à son incapacité à quitter, elle est le signe de sa peur de rompre. À vous lire, si la fidélité est une exception, elle est aussi très souvent pathologique Disons que je me méfie des fidélités contraintes, c’est-à-dire des hommes qui ne trompent pas parce qu’ils sont captifs de leur histoire familiale, de leur structure et de leur caractère.

  • Ainsi, certains parlent de la fidélité comme d’une éthique.
  • Or, refouler sa libido et ses pulsions parce qu’on est pris dans un carcan moral est à l’origine de bien des violences et névroses : le « devoir » a conduit, et conduit encore, de nombreux hommes à exprimer leur souffrance de manière sournoise ou, au contraire, à s’enfermer progressivement dans la dépression N’y a-t-il donc pas de fidèles heureux ? La fidélité n’est pas toujours un symptôme et il existe évidemment des hommes fidèles par amour.

Pour eux, rester loyaux à leur femme n’est pas de l’ordre de l’injonction mais plutôt de l’idéal, de l’art de vivre Mais je dirais que ceux-ci sont presque toujours des hommes mûrs. Votre livre s’achève sur un constat surprenant : les femmes ne seraient jamais les uniques responsables de l’infidélité de leur conjoint.

Qu’elles soient tendres et sensuelles ne changerait rien Si les femmes pouvaient être capables de ne pas se sentir responsables et coupables de toute la sphère affective qui les entoure – qu’il s’agisse de l’amour de leur compagnon, de leurs enfants, de leurs parents -, cela soulagerait énormément leur existence.

Il est donc essentiel que chacune comprenne qu’être un homme n’est pas simple. Reposant sur la peur de ne pas être à la hauteur, la construction identitaire masculine est, en effet, une longue série d’épreuves. Pas étonnant, dès lors, que beaucoup d’entre eux, confondant masculinité et virilité, soient dans l’impossibilité de renoncer à la liberté de séduire. Pourquoi Un Homme Trompe Sa Femme Résumé du livre : Pourquoi un homme peut-il tromper la femme qu’il aime, et aimer celle qu’il trompe ? Pourquoi certains maris adultères ne quitteront-ils jamais leur épouse ? En quoi est-il difficile à certains amants d’être monogames et sincères ? Maryse Vaillant, psychologue clinicienne, aborde très librement un débat encore tabou.

Car reconnaître que les hommes et les femmes n’ont pas la même approche des rapports amoureux revient à accepter qu’ils aient des points de vue différents sur la fidélité et l’infidélité. Ainsi, à travers l’analyse des principales formes de mensonge amoureux masculin, l’auteur nous invite à réfléchir sur les rôles forgés par la société et dont les limites nous emprisonnent, hommes comme femmes.

Selon vous, les hommes pensent-il vraiment tout le temps au sexe ? Nous avons été vous demander votre avis, découvrez notre micro-trottoir : À lire aussi sur Marie France – Couple : peut-on se forcer à désirer ? – Couple : un mari qui ne désire plus, est-il un homme qui n’aime plus ? – Vie à deux : sans rapports sexuels, un couple est-il encore un couple ? – Sexe : faut-il réaliser ses fantasmes ? – Et si vous faisiez votre bilan de couple ?

Est-ce que un homme peut aimer sa maîtresse ?

Est-ce qu’un homme peut tomber amoureux de sa maîtresse ? – Oui, un homme peut tomber amoureux de sa maîtresse. Les relations extraconjugales peuvent durer longtemps et devenir émotionnellement intenses, ce qui peut mener à des sentiments amoureux. Les raisons pour lesquelles les hommes peuvent chercher une relation extraconjugale peuvent varier, mais cela peut les rendre plus vulnérables et plus ouverts aux sentiments amoureux.

Est-ce qu’un homme qui trompe aime sa femme ?

C’est une inquiétude qui revient fréquemment au sein des couples hétérosexuels : pourquoi un homme trompe sa femme ? Qu’est-ce qui le pousse à briser ce pacte de confiance et à devenir infidèle ? Nous allons parler ici du moment où l’homme décide de flirter, d’embrasser, de céder à la tentation,

Il va avoir une relation sexuelle avec une autre femme que la sienne sans qu’elle n’en soit informée. Même si l’on ne peut pas généraliser, c’est souvent la femme qui se retrouve dans une situation de faiblesse. L’homme a plus tendance à céder à la tentation après temps de relation. De manière consciente ou non, il séduit une autre femme pour avoir une relation extraconjugale avec elle,

Les raisons qu’invoque un homme qui trompe sa femme pour se justifier sont très diverses :

l’attirance pour une nouvelle femme une vie sexuelle peu active qui ne lui convient plus le besoin de changer d’air le manque de communication avec sa compagne

Voyons ensemble les différentes raisons qui vont pousser un homme à tromper à sa femme, à commettre l’adultère. Nous verrons également ce que nous pouvons mettre en œuvre pour éviter d’arriver à un tel extrême.

Est-ce que tous les hommes trompent leur femme ?

L’infidélité en augmentation chez les femmes – Sans surprise, l’étude révèle également que les hommes trompent plus que les femmes (44% contre 38%), mais l’écart entre les genres se réduit au fil des années. En France, 55% des hommes se déclaraient infidèles en 2014.

Ils sont 46% aujourd’hui. A l’inverse, les femmes se disaient infidèles à 32% en 2012, contre 38% dix ans plus tard. L’adultère féminin devance même l’adultère masculin au Royaume-Uni : 41% des femmes contre 39% des hommes. Cependant, quelle que soit leur nationalité, les femmes sont toujours plus nombreuses que les hommes à croire en cet idéal d’une  »fidélité éternelle ».

Et ensuite ? Après le passage à l’acte, nos compatriotes semblent parmi ceux qui ont le moins de remords, avec 39% des amants et maîtresses qui évoquent des regrets, soit presque 10 points de moins qu’au Royaume-Uni (48%).22% des Français, Belges et Italiens considèrent de toute façon qu’il est impossible d’être fidèle toute sa vie à la même personne.

Comment savoir si un homme nous aime vraiment ?

Il est fier comme un paon de vous avoir à son bras –

Un homme qui vous aime sera extrêmement fier de vous avoir pour compagne. Il ne manquera pas une occasion pour vous emmener avec lui. Il voudra crier son amour sous tous les toits. S’il veut vous présenter à sa famille et à ses proches, c’est bon signe.

  • En officialisant sa relation auprès de ceux qui comptent dans sa vie, il signifie qu’il veut réellement s’engager avec vous.
  • Il fera également tout pour s’entendre avec vos propres amis et famille.
  • Observez également comment il parle de vous aux autres ou comment il réagit à ce qui est dit à votre sujet.

Un homme vraiment amoureux ne supportera pas que l’on rabaisse sa compagne ou que l’on parle d’elle en terme peu élogieux.

    Est-ce que c’est grave de tromper ?

    L’Infidélité Est-Ce Si Grave ? En complément de ce post, vous pouvez écouter Cécilia Commo sur RTL – Dans la langue française, un infidèle est une personne qui ne garde pas la foi, qui rompt son engagement. Par extension et rapporté au couple, l’infidèle est une personne qui rompt l’engagement d’être exclusive à une autre personne. Mais de quelle exclusivité parle t’on ? Dans le langage courant, il s’agit bien souvent d’une exclusivité sentimentale et surtout sexuelle. Et c’est sur l’acceptation de ce terme que je me pencherai. En me « couplant » à un(e) Autre, je m’engage à ce qu’il/elle soit mon/ma seul(e) et unique partenaire sexuel(le).

    Alors même que beaucoup d’exclusivités nous dérangent car elles nous rendent captifs, celle qui consiste à n’avoir qu’un(e) seul(e)partenaire sexuel(le) semble aller de soi. C’est souvent un gage d’amour que l’on offre à l’Autre, on lui offre notre liberté sexuelle et on compte bien qu’il/elle fasse de même.

    Gare à celui ou celle qui s’offre le droit de rompre ce pacte ! On parlera alors de trahison Le mot donne le ton de la souffrance et de la douleur de celui ou celle qui découvre que son/sa partenaire s’est libéré(e), seul(e) et généralement en secret, de son engagement.

    • Cette rupture de l’engagement pris est rarement indolore et quasiment jamais vécue comme anodine.
    • Les conséquences peuvent être lourdes et la dispersion de l’onde de dévastation incroyablement large dans le temps.
    • Plus le couple est envisagé comme une structure fusionnelle et vécu comme une unité, plus le séisme est grand.

    Cela suffit-il pour poser la gravité d’une infidélité ? La notion de gravité d’un comportement contient souvent une notion morale. Celle-ci est particulièrement présente dans les comportements d’extra-conjugalité. Après avoir été longtemps punissable sur le plan légal, l’adultère ne l’est plus.

    Cependant la moralité ou l’immoralité de la non-exclusivité sexuelle reste un sujet hautement explosif. Dès qu’une infidélité est mise à jour, chaque ami, chaque collègue, chaque membre de la famille a un avis directement influencé par les valeurs (morales) que chacun défend. En résumé, beaucoup d’entre nous pensent l’infidélité en terme de « justifié » ou « injustifié », de « il/elle a eu raison » ou « ça ne se fait pas ».

    Pour se défaire de cette notion, je préfère penser l’infidélité comme un acte sérieux, important et non pas un acte grave. Que l’on soit d’une nature souple ou d’une nature rigide, que l’on soit trompé(e) ou que l’on trompe, l’importance de l’infidélité semble toujours présente sans pour autant déclencher les mêmes émotions.

    • Du côté de la personne « trompée » cette rupture de l’engagement (sexuel exclusif) remodèle l’univers du couple mais aussi son estime d’elle-même.
    • Le mensonge et la dissimulation ne sont pas corrélées à une émotion excitante (comme cela est le cas chez celui/celle qui trompe) mais à un remaniement de sa propre image – « Comment n’ai-je rien vu ? » « Quelle idiot(e) j’ai pu être ! » – annonciateur d’une dévalorisation à laquelle s’ajoute la découverte que l’Autre peut prendre du plaisir ailleurs que dans ses bras, qu’elle/il ne lui suffit pas Il/elle réalise soudain que ce « nous » qui semblait si puissant comporte des espaces béants où d’autres peuvent s’infiltrer.

    Si ce « nous » s’effondre, et que chacun reprend son individualité comment appréhender cet Autre qui s’échappe et qu’il/elle ne connait pas ou plus : Qui est-il/elle ? Qui sommes-nous ? Qui suis-je ? Du côté de la personne qui trompe, l’importance semble également bien présente sinon comment expliquer tant de précautions prises pour que l’Autre ne sache rien ? Si il n’y avait aucune « gravité » à rompre son exclusivité sexuelle, le secret et le mensonge n’auraient pas besoin d’être omniprésents.

    La relation extra-couple aurait-elle le même goût, génèrerait-elle autant d’excitation ? Une très large majorité de mes patient(e)s qui trompe ou a trompé leur conjoint(e) aimerait que leur acte soit considéré comme « banal » tout en sachant pertinemment que ça ne l’est pas : les conséquences d’une découverte de leur infidélité les terrifient.

    Si leur infidélité était mise en lumière, ce n’est pas seulement le monde de leur conjoint(e) qui s’effondrerait, ce serait aussi le leur, et ils en ont parfaitement conscience. Beaucoup sont terrorisé(e)s à l’idée d’infliger de la souffrance à leur conjoint(e). Sur 1535 américains interrogés* quant à la « gravité » de l’infidélité, 91% d’entre eux l’ont placé comme le comportement le plus problématique ( morally wrong ) comparativement à d’autres comportements comme la polygamie (83%) ou le divorce (24%). L’infidélité est devenue au cours des décennies beaucoup plus difficile à tolérer et à excuser.

      Quels besoins peuvent inciter à rompre l’engagement monogame ? Beaucoup sont à explorer et certains d’entre eux ne sont pas toujours le symptôme d’un mal-être ressenti au sein du couple. Ils peuvent parler du couple et de ses dysfonctionnements mais ils peuvent aussi parler de moi et de moi seul(e).

    Le piège pour un thérapeute de couple mais aussi pour le couple lui-même qui essaie de comprendre ce qui peut expliquer cette « sortie de route » c’est de vouloir absolument y voir un symptôme du couple. Si le projecteur se braque exclusivement sur ce qui ne va pas dans le « nous », il y a de fortes chances que l’on y trouve quelque chose.

    1. Aucun couple n’est idéalement parfait et nos besoins ne sont jamais entièrement satisfaits par notre conjoint/e.
    2. Tous les couples traversent des périodes (courtes ou moins courtes) délicates tant sur le plan de la communication que sur le plan sexuel, et si seul le prisme conjugal est interrogé il y a fort à parier que l’on trouvera bien quelque chose qui serve à expliquer l’infidélité ! Il est donc essentiel de comprendre ce qui s’est joué dans cet « écart » et ce n’est pas toujours (même si c’est aussi souvent le cas) le couple qui est en jeu.

    La preuve, 54 % des hommes infidèles ont indiqué dans une étude que leur mariage leur convenait – et même qu’ils le considéraient comme heureux – quand ils ont débuté leur aventure extra-conjugale. Seulement 34 % des femmes mariées infidèles partageaient cet avis.

    De même, contrairement à une idée très largement répandue, ce n’est pas forcément la question sexuelle qui motive le plus l’infidélité : certaines études démontrent que 92 % des hommes ont confié que ce sont leurs besoins émotionnels qui les avaient conduits à l’infidélité et pas leurs besoins sexuels.

    D’autres études confirment ces chiffres : (seulement) 20% des hommes indiquent que le manque de rapports sexuels est la cause de leur infidélité. Dans la même veine des fausses croyances, 88% des hommes qui ont trompé leur partenaire ne considéraient pas qu’ils l’avaient fait avec une personne plus attirante que leur conjointe.

    1. En réalité les motivations d’une infidélité sont extrêmement variées.
    2. Parmi celles-ci, on retrouve la recherche de valorisation, de séduction, de féminisation ou de masculinisation, de soutien, de lien, de transgression, de réparation, d’espace pour soi-même, d’identité, d’excitation, de rébellion, de son « moi authentique », de son « moi » oublié ou sacrifié, de liberté, d’oxygène, de réconfort, de stimulation, de vitalité, d’identité, d’émotions, etc Le sexe ne change pas le fait que hommes et femmes partagent le même besoin d’être regardé(e)s, désiré(e)s, écouté(e)s.

    L’importance et la motivation d’une infidélité doivent être mises à plat et observées selon plusieurs axes. Sur l’axe du « nous » et sur l’axe du « je ». Cette double investigation (le couple et l’individu qui trompe) permet de mieux saisir ce qui s’est passé et pourquoi cela s’est passé.

    Comprendre le besoin qui est en jeu dans cette extra-conjugalité peut apporter beaucoup de réponses intéressantes. Je prend bien garde lors d’une thérapie de ne pas faire porter la responsabilité de l’infidélité à celui ou celle qui a été trompé(e). En premier lieu parce que la personne trompée est dans une souffrance qui n’a pas besoin d’être alourdie par la culpabilité de ne pas avoir été « suffisamment ceci » ou « suffisamment cela ».

    On sait que la personne trompée peut passer par différentes phases émotionnelles dont la plus grave est la dépression. On retrouve cette réaction de manière plus prégnante dans les relations extra-couple à caractère sentimental (en effet, les relations extra-couple à caractère sexuel ont plus tendance à déclencher de la colère, émotion qui protège de l’effondrement).

    1. En second lieu parce que se défausser de sa décision (et de sa responsabilité) sur l’autre ne permet pas à celui qui a trompé de bien comprendre ce qui s’est joué.
    2. En effet, même dans des situations « apparemment » évidentes de mal-être au sein du couple, la décision de tromper reste un choix parmi d’autres choix possibles.

    Il est donc intéressant de comprendre pourquoi c’est le choix de tromper qui a été pris et non pas celui de rompre par exemple. Interroger ce bouleversement Le questionnement de l’infidélité n’est pas toujours la règle pourtant il y a beaucoup à apprendre sur ce que je suis et/ou sur ce que nous sommes, que je sois celui/celle qui est trompé(e) ou que je sois l’infidèle.

    1. L’importance et les conséquences de la relation extra-conjugale vont beaucoup dépendre de ce que le couple en fera.
    2. Ce signal fort qui vient éclairer soit ce que vit le couple et ce qu’il est, soit ce que JE vis et ce que JE suis a tout intérêt à être exploré.
    3. Sans cela, difficile de réinventer son couple.

    Pourtant, certains préfèreront effacer « cette sortie de route » et reprendre le cours du couple tel qu’il était inscrit sur le pacte conjugal tandis que d’autres transformeront l’équilibre de leur couple : le/la « coupable » sera à tout jamais en dette vis à vis de la « victime ».

    • Le couple n’a rien appris ni rien gagné si ce n’est une belle frayeur qui pour un temps calmera les ardeurs d’un ailleurs plus attractif.
    • Bien sûr, il y a les infidélités qui scellent la fin de l’histoire du couple.
    • Quand cela se produit, on peut se demander si ce n’était tout simplement pas l’effet attendu (plus ou moins consciemment).

    En effet certaines d’entre elles n’ont pour seul but que de signifier (à soi comme à son/sa conjoint(e) qu’il est temps que chacun se « libère » de cette conjugalité qui ne convient pas ou plus. C’est un peu comme si la fin du couple ne pouvait passer que par la porte de l’infidélité : la motivation de rupture est manifeste.

    Pourquoi l’homme A-t-il besoin de l’autre ?

    Pourquoi a-t-on besoin des autres ? Pour nos ancêtres, chaque moment de la vie était intimement lié aux autres. Une naissance, un mariage, un choix professionnel, tout était affaire de famille : le père et/ou la mère mais aussi les oncles, les tantes et les grands-parents prenaient part aux décisions importantes de chacun.

    Aujourd’hui, la « Famille » a perdu de son prestige, notre société moderne donne plus de valeur à l’individu lui-même : on tend à assouvir ses désirs propres, on prend ses décisions seul, on s’autonomise Cela signifie-t-il que nous sommes aujourd’hui capables de vivre sans les autres ? On peut avoir envie / besoin d’être seul On a parfois besoin de s’isoler, de vivre des moments de solitude : pour se retrouver, réfléchir, faire le point, écouter ses envies, prendre de la distance Cela fait du bien, pour mieux avancer. On peut avoir le sentiment d’être seul

    Ce sentiment-là, on le découvre souvent à l’adolescence. Parce que cela correspond au moment où on se demande qui on est, soi-même et par rapport aux autres. On éprouve le besoin de se centrer un peu sur soi, sur ce qu’on aime et sur ce qu’on déteste, ce qui fait peur ou au contraire envie pour mieux se comprendre et trouver sa place dans le monde.

    • Même entouré(e) de sa famille et d’un groupe de copains, on peut se sentir très seul.
    • On ne se rend pas compte d’ailleurs qu’on est nombreux à ressentir la même chose ! Mais on a besoin des autres Quelques très rares personnes apprécient la vie en solitaire et ont même décidé d’en faire un principe de vie.

    Ce sont ce que l’on appelle les ermites. Cependant, la plupart des individus aiment se sentir entourés, aimés, appréciés car l’être humain est un Les « autres » comptent. On a besoin d’eux pour vivre car ils permettent d’établir et d’entretenir des relations.

    Il y a la notion de plaisir partagé. Pour apprendre à se connaître soi-même Partager son quotidien avec ses parents, ses frères et sœurs, ses amis, ses professeurs même c’est avoir autour de soi des centaines de possibilités de s’identifier. En les regardant, en essayant de mieux les comprendre, en réagissant à leur comportement, on se crée peu à peu une identité qui nous est propre et on devient la personne qu’on a envie de devenir.

    La plupart du temps sans le savoir, on puise ce qu’on aime chez les autres, et on rejette ce qui nous déplaît pour peu à peu construire et affiner notre personnalité. Quand ça va mal Vous nous l’avez dit dans : vos amis sont, pour une grande majorité d’entre vous, des « soutiens en cas de difficulté».

    • Quand on ne va pas bien, on peut avoir tendance à se replier, à se retirer du monde pour souffrir en silence.
    • On se dit que les autres « ne pourraient pas comprendre », ou bien que « cela les embêterait ».
    • C’est un leurre ! Parce qu’un ami, c’est là pour tendre la main.
    • Parce que ne rien dire et rester seul, cela fait encore plus souffrir.

    Partager sa souffrance, c’est déjà la rendre plus légère. Plus que jamais, on a besoin de ceux qui nous entourent pour s’en sortir et aller mieux. : Pourquoi a-t-on besoin des autres ?

    Est-ce normal que les hommes regardent les autres femmes ?

    Pour le plaisir des yeux et le fantasme sexuel – Et puis si un homme, en couple, regarde d’autres femmes, c’est tout simplement parce qu’il les trouve attirantes. Là encore, c’est la nature humaine qui est responsable. Notre réflexe naturel est de regarder ce qui est joli, agréable.

    • D’autre part, l’excitation sexuelle des hommes est nourrie par ce qu’ils voient.
    • Alors quand un homme regarde une autre femme, il observe ce qui l’attire chez elle : ses yeux, ses seins, ses jambes, ses fesses Cela les réjouit de voir une belle femme.
    • Ils ne cherchent pas à vous comparer mais simplement à apprécier ce qu’ils voient.

    Et cela peut également contribuer à nourrir leurs fantasmes et à augmenter leur désir sexuel pour vous. Oui, pour vous, car c’est vous qui partagez sa vie. Pas elles. : MON HOMME A TENDANCE À REGARDER LES AUTRES FEMMES

    Quelles sont les conséquences psychologiques de l’infidélité ?

    Stupeur, incrédulité, sentiment de trahison, colère, besoin de vengeance, larmes, on passe par plusieurs étapes en découvrant l’infidélité d’un conjoint. Toutefois, après ce mauvais moment à passer, des conséquences psychologiques persistent encore longtemps, surtout lorsque l’amour est sincère. Tous les couples subissent des crises, plus ou moins graves. Parfois, l’amour et le temps aidant, les problèmes trouvent des solutions et les deux partenaires trouvent des solutions pour aller de l’avant, Toutefois, parmi les problèmes qui sont les plus difficiles à gérer, l’ infidélité arrive en bonne place.

    Une tromperie a toujours des conséquences dramatiques pour le couple. Que ce soit pour la conjoint infidèle ou pour la personne trompée, il n’est pas facile de se remettre d’une telle trahison. Quelle que soit la manière dont les choses vous sont révélées, les effets ne se font pas attendre : c’est la spirale infernale.

    Découvrons ensemble les conséquences psychologiques d’une infidélité dans un couple.

    Qui est le plus infidèle dans un couple ?

    Une étude réalisée par le site Gleeden montre que l’ infidélité féminine est en constante augmentation, en France et chez nos voisins européens.

    Comment vivre une relation extraconjugale ?

    Relation extra-conjugale : que faire quand les sentiments amoureux s’en mêlent ? Pourquoi Un Homme Trompe Sa Femme © Shutterstock Par Sokha Keo Le 23 août 2022 à 12h13 mis à jour 18 juil 2023 à 17h09 De nombreuses femmes, mais aussi des hommes, vivent des adultères, qui parfois évoluent en véritables histoires d’amour. Se pose alors la question de remettre en question son couple et sa vie familiale. Le psychanalyste Franck Ancel livre des éléments de réponses. Sur le même sujet Pourquoi Un Homme Trompe Sa Femme « La naissance de sentiments amoureux, c’est l’opportunité de repenser son rapport de couple,, soit pour le remettre en question quitte à remettre en cause sa relation avec son amant/sa maîtresse, souligne Franck Ancel. Cette situation peut être l’occasion de replacer l’amour au cœur de sa vie et de voir de quel côté l’amour est réel. » Avec l’officiel(le) ou l’amant/maîtresse ? Cela permet de regagner une nouvelle dimension amoureuse et plus spécialement sexuelle.

    1. Il ne s’agit pas d’être moral mais de se retrouver soi-même avec son partenaire officiel ou officieux, de refaire un point sur soi. » On ne peut jamais tout dire à son mari/sa femme et l’important, c’est de qui s’est instituée au cours des années à deux.
    2. De même, à l’officieux(se), il faut rester fidèle à ce que l’on s’est dit lors de la rencontre.

     » Il est important de se rappeler les valeurs, les attentes, Il y a peut-être un pacte à tisser avec son amant/sa maîtresse. »

    Qui est le plus infidèle entre l’homme et la femme ?

    L’infidélité en augmentation chez les femmes – Sans surprise, l’étude révèle également que les hommes trompent plus que les femmes (44% contre 38%), mais l’écart entre les genres se réduit au fil des années. En France, 55% des hommes se déclaraient infidèles en 2014.

    Ils sont 46% aujourd’hui. A l’inverse, les femmes se disaient infidèles à 32% en 2012, contre 38% dix ans plus tard. L’adultère féminin devance même l’adultère masculin au Royaume-Uni : 41% des femmes contre 39% des hommes. Cependant, quelle que soit leur nationalité, les femmes sont toujours plus nombreuses que les hommes à croire en cet idéal d’une  »fidélité éternelle ».

    Et ensuite ? Après le passage à l’acte, nos compatriotes semblent parmi ceux qui ont le moins de remords, avec 39% des amants et maîtresses qui évoquent des regrets, soit presque 10 points de moins qu’au Royaume-Uni (48%).22% des Français, Belges et Italiens considèrent de toute façon qu’il est impossible d’être fidèle toute sa vie à la même personne.

    Quel est le nom de l’homme le plus infidèle ?

    Le nom d’une personne en dit beaucoup sur sa personnalité et celle au caractère infidèle porte souvent le prénom de Julie, Anne, Pierre Découvrez le top 10 des prénoms les plus infidèles chez les hommes et les femmes. – Les adeptes de l’ infidélité portent souvent les prénoms de Catherine, Isabelle, François ou encore Pierre.

    • La liste a pu être établie grâce à un site spécialisé dans les rencontres extraconjugales, lequel a recensé les prénoms de ses membres les plus infidèles.
    • Le site Gleeden.com dont le nombre des membres s’élèvent à 2,5 millions en France a en effet interrogé 8 000 adhérents afin de connaître les prénoms des autres internautes avec qui ils entretiennent des relations extraconjugales.

    Chez les hommes, les infidèles s’appelleraient Patrick, Stéphane, Pierre ou Matthieu. Du côté de la gent féminine, celles qui se prénomment Hélène, Julie, Alice ou encore Vanessa seraient les plus volages. Les noms affichés sont souvent les plus classiques dans le registre des prénoms.

    Quels sont les signes d’un homme fidèle ?

    Il n’a pas le temps d’être infidèle – Avez-vous découvert que votre partenaire est capable d’ omettre de vous confier des choses importantes ? Il se pourrait qu’il soit capable de vous mentir sur l’éventualité d’une aventure qu’ il tient à garder secret coûte que coûte,

    1. Un homme fidèle ne vous cache presque rien et ne vous cache pas à ses proches,
    2. Si vous n’êtes pas victime de stashing avec lui, c’est qu’ il assume parfaitement votre relation,
    3. Si votre homme est trop occupé, son agenda est tout le temps chargé, il n’a sûrement pas le temps de mener une double vie.

    Si vous n’avez remarqué aucun signe alarmant depuis votre relation, peut-être qu’ il n’y a tout simplement pas de signe parce qu’il n’y a pas d’infidélité. Enfin, le sexe peut être un bon indicateur de fidélité, Une sexualité épanouie, vécue et ressentie par les deux partenaires, est toujours un bon signe pour le couple,