Lycée Marc Bloch de Sérignan

Astuces, Conseils, Idées

Combien De Temps Dure Une Sinusite?

Combien De Temps Dure Une Sinusite
La majorité des sinusites sont causées par des virus et guérissent en 10 à 14 jours. Même les sinusites causées par une bactérie n’ont pas toujours besoin d’antibiotiques. effets secondaires et contribuer à développer une résistance aux antibiotiques. Les antibiotiques, parfois gagnants, mais pas tout le temps!

Comment savoir quand une sinusite guérit ?

Des antibiotiques dans certains cas de sinusite chez l’adulte – La sinusite aiguë maxillaire est généralement d’origine virale et guérit en quelques jours à l’aide d’un ( antalgiques, antipyrétiques), en association avec des lavages de nez réguliers, pendant deux à trois jours. Le médecin traitant suspecte une sinusite maxillaire bactérienne devant au moins 2 des signes suivants :

la douleur persiste ou augmente malgré un traitement symptomatique pris pendant au moins 48 heures ; elle est présente d’un seul côté et/ou s’aggrave avec la tête penchée en avant et:ou elle est et/ou devient plus importante en fin de journée ou la nuit ; la devient plus abondante et purulente et surtout si l’écoulement nasal n’est que d’un côté.

Dans ce cas, il prescrit un traitement antibiotique. L’antibiotique recommandé en première intention est l’ amoxicilline par voie orale. Si l’infection n’est pas guérie au bout de quelques jours de traitement par amoxicilline, l’association amoxicilline-acide clavulanique est utilisée.

Lorsqu’une infection dentaire ( carie, abcès dentaire ) est à l’origine de la sinusite, le médecin prescrit d’emblée l’association amoxicilline-acide clavulanique. En cas d’allergie aux antibiotiques de la famille de l‘amoxicilline, une céphalosporine par voie orale peut être utilisée : cefpodoxime proxétil ou céfuroxime axétil.

En cas de contre-indication à tous ces antibiotiques, le médecin peut prescrire de la pristinamycine. Lorsque la douleur est très importante, le médecin prescrit sur une courte durée des corticoïdes par voie orale en plus des antibiotiques.

Comment se débarrasser rapidement d’une sinusite ?

Une solution douce et naturelle : le lavage de nez – Pour soigner une sinusite, il faut fluidifier les sécrétions nasales de façon à ce qu’elles puissent s’écouler correctement. Pour cela on peut utiliser un spray hypertonique à base d’eau de mer, qui va dégager le nez et laisser s’évacuer les microbes.

Comment savoir si la sinusite s’aggrave ?

Lors de surinfection, on observe de plus une sensation caractéristique de pression, ou de battements dans les sinus, en particulier lorsque la personne se penche en avant, la tête en bas. La douleur est aggravée par la toux, les mouvements ou l’effort, et tend à être plus intense en fin d’après-midi et la nuit.

Comment savoir si j’ai une sinusite ?

Elle se traduit, en général, par un écoulement du nez, des éternuements, un nez bouché, de la fièvre et une toux. L’écoulement du nez peut être clair ou purulent. Il n’y a pas de douleurs au niveau des os de la face.

Pourquoi ma sinusite ne part pas ?

Polypose naso-sinusienne : une cause de sinusite chronique – Une polypose naso-sinusienne peut être à l’origine de sinusites chroniques On parle de sinusite chronique quand la sinusite perdure et quand elle est due, par exemple, à une obstruction physique de la fosse nasale. Il peut s’agir de polypes dans les fosses nasales et pour les détecter, une endoscopie peut être réalisée.

La polypose se traduit par des polypes à l’intérieur des narines et des sinus. Le plus souvent, ce sont les sinus de l’ethmoïde (os à la base du crâne) qui sont le point de départ de la polypose. En cas de polypose, il y a une inflammation permanente de la muqueuse et, sans que l’on comprenne bien pourquoi, des polypes se développent.

Résultat : le nez coule ou est bouché, on souffre de douleurs localisées au niveau du ou des sinus, on sent moins bien les odeurs et les éternuements sont fréquents. Le risque d’infection est majoré et les infections sont courantes. Le traitement comporte des corticoïdes en spray nasal, comme le fluticasone, le budésonide, le mométasone, ou des corticoïdes en comprimés, tels que la prednisone.

Quel est le médicament le plus efficace pour la sinusite ?

Le traitement dure généralement de 7 à 10 jours. Les antibiotiques utilisés sont généralement de l’amoxicilline, des dérivés de l’érythromycine, la doxicycline ou le trimétroprim-sulfa, qui sont habituellement efficaces et peu coûteux.

Comment vider son nez sinusite ?

4. Lavages de nez – Un drainage rhino-pharyngé (DRP) ou lavage de nez est capitale pour décongestionner le nez et les sinus. Pour pratiquer un lavage de nez efficace, penchez la tête d’un côté et instiller le sérum physiologique dans la narine supérieure.

Comment se vider les sinus naturellement ?

PasseportSanté Nouvelle Sinusite: des soins maison pour la traiter et éviter les récidives

23 octobre 2008 – Les soins maison s’avèrent efficaces et peu coûteux pour soulager la sinusite. La sinusite est une inflammation des muqueuses nasales qui a pour conséquence d’obstruer les sinus causant de la congestion nasale, des douleurs au visage, des maux de tête et de la fatigue.

Dégager les sinus à l’eau salée, Des recherches ont démontré que rincer les narines deux fois par jour avec une solution saline (en faisant couler de l’eau salée successivement dans chaque narine) peut traiter et prévenir la sinusite. Aussi, vaporiser de l’eau salée dans la cavité nasale plusieurs fois par jour peut aider à soulager la congestion. Humidifier les cavités nasales avec de la vapeur d’eau, Il suffit de respirer la vapeur provenant d’un bol d’eau bouillante. On utilise une grande serviette pour recouvrir sa tête et le bol, de façon à concentrer au maximum la vapeur. On peut aussi le faire en se penchant au-dessus d’un lavabo. Du sel ou quelques gouttes d’huile essentielle d’eucalyptus ou de menthe peuvent être ajoutés à l’eau. Prendre une douche chaude peut soulager la congestion, On peut aussi appliquer des compresses d’eau chaudes autour du nez, sur les joues et les yeux à raison de 20 à 30 minutes, de deux à quatre fois par jour. Utiliser au besoin un humidificateur, Idéalement, on essaie de maintenir l’humidité de la maison, en particulier les chambres à coucher, autour de 40 % à 50 %. Boire beaucoup est essentiel puisqu’une bonne hydratation aide à éclaircir le mucus, ce qui facilite ainsi son écoulement. Cela permet aux sinus de retrouver leur drainage normal. On évite toutefois l’alcool, qui peut causer l’enflure des muqueuses du nez et des sinus. Éviter d’utiliser des décongestionnants sous forme de vaporisateurs nasaux (Dristan®, Otrivin®) durant plus de trois jours, car ils entraînent une sinusite de rebond. Éviter de fumer et de s’exposer à la fumée secondaire, car le tabac irrite les muqueuses.

See also:  Salaire 1500 Net Combien Au ChMage 2022?

Si les symptômes persistent, il faut consulter un médecin. Le recours aux antibiotiques est inutile si la sinusite est causée par une infection virale. Toutefois, il est possible qu’une infection bactérienne soit aussi en cause. Les antibiotiques sont alors le principal traitement contre la sinusite bactérienne, bien qu’ils ne soient pas toujours utiles.

  1. En effet, dans 75 % des cas, la sinusite se guérit sans traitement à l’intérieur d’un mois.
  2. La prise d’antibiotiques raccourcit légèrement la durée de la sinusite et en soulage les symptômes.
  3. Le traitement dure généralement de 7 à 10 jours.
  4. La prise d’un antibiotique à spectre étroit est préférable (amoxicilline), car cela réduit le risque que les bactéries deviennent résistantes aux antibiotiques.

En cas de sinusite chronique, on propose parfois un traitement prolongé (jusqu’à 21 jours). Les corticostéroïdes, en vaporisation nasale, sont aussi utilisés pour réduire l’enflure et l’inflammation. Claudia Morissette – PasseportSanté.net D’après Mayo Clinic Women’s HealthSource,93 % Des lecteurs ont trouvé cet article utile Et vous ? Cet article vous-a-t-il été utile ? Cette nouvelle fait partie de nos archives.

Quels aliments éviter en cas de sinusite ?

Y a-t-il des aliments à éviter pour prévenir la sinusite ? – Les sinusites récidivantes pourraient être favorisées par l’alimentation. Si c’est votre cas, évitez les aliments acidifiants : alcool, sucre, café, thé, viande rouge, vinaigre, soda, agrumes Partager cet article sur les réseaux sociaux : Données de santé sécurisées Qare n’est pas un service d’urgence, pour toute urgence, appelez le 112 (numéro d’urgence européen) Page load link

Comment savoir si ma sinusite est virale ou bactérienne ?

Quels sont les symptômes de la sinusite? La congestion nasale accompagnée de sécrétions qui seront claires dans le cas d’une infection virale, mais qui seront verdâtres ou jaunâtres dans le cas d’une infection bactérienne (dans ce dernier cas, il est possible que le mucus soit malodorant.)

Est-ce que la sinusite est grave ?

J’ai une sinusite depuis juin et je n’ai pas voulu la traiter avec des anti-inflammatoires. Quel est le risque ? Rédigé le 17/01/2012, mis à jour le 20/01/2012 Combien De Temps Dure Une Sinusite Les réponses du Dr Manuel Erminy, ORL, chirurgien de la face et du cou : « La sinusite de cette patiente est une sinusite chronique car elle dure depuis plus d’un mois. Les risques d’une sinusite non traitée sont relativement faibles pour le sinus maxillaire parce que ces sinus ne sont pas en contact avec les structures nobles comme le cerveau.

Le seul risque d’une sinusite maxillaire chronique, c’est l’œil. En France quelques personnes ont des sinusites maxillaires qui diffusent à l’œil. Ces patients ont des problèmes ophtalmologiques qui nécessitent des traitements en urgence. « Plusieurs sinusites aiguës sont dangereuses : la sinusite entre les deux yeux, sinusite ethmoïdale chez l’enfant qui provoque un gonflement des yeux.

Elle nécessite un traitement antibiotique éventuellement par voie veineuse. La sinusite frontale qui peut être en contact avec le cerveau, peut aussi être dangereuse tout comme la sinusite sphénoïdale qui peut donner des conséquences très graves. Une sinusite est une infection d’un sinus qui peut se diffuser et notamment au cerveau.

J’ai été opéré d’une polypose nasale et d’une déviation et depuis, je n’ai jamais récupéré mon odorat. Est-ce normal ? Voir la réponse en vidéo *

Les nouveau-nés peuvent-ils avoir une sinusite ? Voir la réponse en vidéo *

Une sinusite est-elle toujours douloureuse ou peut-elle passer inaperçue ? Voir la réponse en vidéo *

Mon amie souffre de sinusite depuis une extraction dentaire. Les dentistes sont-ils attentifs à ce risque ? Voir la réponse en vidéo *

* Les réponses avec le Dr Manuel Erminy, ORL Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !

Quels sont les effets secondaires de la sinusite ?

La sinusite est une inflammation des sinus de la face due à des infections virales, bactériennes et mycosiques ou à des réactions allergiques. Les symptômes comprennent une obstruction et une congestion nasales, une rhinorrhée purulente, une douleur ou une pression faciales; parfois une sensation de malaise, des céphalées et/ou une fièvre. Le traitement de la rhinite aiguë virale présumée comprend l’inhalation de vapeur et les vasoconstricteurs topiques ou systémiques. Le traitement d’une infection bactérienne suspectée repose sur les antibiotiques, tels que l’amoxicilline/clavulanate ou la doxycycline, administrés pendant 5 à 7 jours en cas de sinusite aiguë et jusqu’à 6 semaines en cas de sinusite chronique. Les décongestionnants, les corticostéroïdes en spray nasal et l’application de chaleur et d’humidité permettent de soulager les symptômes et d’améliorer le drainage des sinus. Les sinusites récidivantes nécessitent une intervention pour améliorer le drainage des sinus. La sinusite peut être classée comme aiguë (complètement résolue en 30 jours); subaiguë (complètement résolue en 30 à 90 jours); récidivante (≥ 4 épisodes aigus discrets par an, chacun complètement résolu en 30 jours mais récidivants par cycles, avec au moins 10 jours entre la disparition complète des symptômes et l’instauration d’un nouvel épisode); et chronique (durant > 90 jours). La sinusite aiguë du patient immunocompétent en ville est presque toujours virale (p. ex., rhinovirus, grippe, virus para-influenza). Un petit pourcentage développe une infection bactérienne secondaire à streptocoques, pneumocoques, Haemophilus influenzae, Moraxella catarrhalis, ou à staphylocoques. Parfois, un abcès dentaire périapical d’une dent maxillaire se propage aux sinus adjacents. Les infections nosocomiales aiguës sont le plus souvent bactériennes, et impliquent habituellement Staphylococcus aureus, Klebsiella pneumoniae, Pseudomonas aeruginosa, Proteus mirabilis, et Enterobacter, Les patients immunodéprimés peuvent avoir une sinusite fongique invasive aiguë ( Sinusite invasive chez le patient immunodéprimé Sinusite invasive chez le patient immunodéprimé La sinusite est une inflammation des sinus de la face due à des infections virales, bactériennes et mycosiques ou à des réactions allergiques. Les symptômes comprennent une obstruction et une. en apprendre davantage ). La sinusite chronique implique de nombreux facteurs qui se combinent pour créer une inflammation chronique. Des allergies chroniques, des anomalies structurelles (p. ex., des polypes nasaux), des irritants environnementaux (p. ex., pollution atmosphérique, fumée de tabac), des dysfonctionnements mucociliaires, et d’autres facteurs interagissent avec des microrganismes infectieux pour provoquer une sinusite chronique.

  • Les microrganismes sont fréquemment bactériens (éventuellement au sein d’un biofilm sur la surface muqueuse), mais ils peuvent être fongiques.
  • De nombreuses bactéries ont été impliquées, dont des bacilles à Gram négatif et des microrganismes anaérobies oropharyngés; une infection polymicrobienne est fréquente.
See also:  Moderna Combien DInjection?

Dans quelques cas, une sinusite maxillaire chronique est due à une infection dentaire. Les infections fongiques ( Aspergillus, Sporothrix, Pseudallescheria ) peuvent être chroniques et tendent à toucher les patients âgés et les patients immunodéprimés.

  • La sinusite allergique fongique est une forme de sinusite chronique caractérisée par une congestion nasale diffuse, des sécrétions nasales très visqueuses et, souvent, des polypes nasaux.
  • Il s’agit d’une réponse de type allergique à la présence locale de champignons, souvent Aspergillus, et elle n’est pas provoquée par une infection invasive.

Les facteurs de risque fréquents de sinusite comprennent les facteurs qui obstruent le drainage sinusal normal (p. ex., rhinite allergique, polypes nasaux, sondes nasogastriques ou nasotrachéales) et les immunodépressions (p. ex., diabète, infection par le VIH).

D’autres facteurs comprennent les séjours prolongés en unité de soins intensifs (USI), les brûlures graves, la mucoviscidose et la dyskinésie ciliaire. Au cours d’une infection des voies respiratoires supérieures, la muqueuse nasale œdémaciée obstrue l’ostium du sinus, et l’oxygène présent dans le sinus est absorbé par les vaisseaux sanguins de la muqueuse.

La pression négative relative qui en résulte (sinusite a vacuo) est source de douleur. Si le vide est maintenu, un transsudat de la muqueuse se développe et remplit le sinus; le transsudat sert de milieu aux bactéries pénétrant par l’ostium ou à l’occasion d’une cellulite ou d’une thrombophlébite extensive de la lamina propria de la muqueuse.

Comment se déclenche une sinusite ?

Causes – Les sinus produisent du mucus qui nous aide à percevoir les odeurs et à nettoyer le nez. Ce mucus est expulsé des sinus par des milliers de petits poils, appelés cils, qui bougent à l’unisson pour créer une sorte de mouvement d’un convoyeur.

  • Les particules étrangères et les micro-organismes qui entrent dans les sinus sont piégés dans le mucus et retournés vers le nez, pour protéger l’organisme.
  • Pour atteindre le nez, le mucus s’écoule par de petits orifices dans les os où sont situés les sinus.
  • En général, une sinusite commence pendant un rhume, une grippe ou une autre infection virale.

Ces affections provoquent une enflure de la muqueuse nasale (la membrane qui tapisse l’intérieur du nez). La muqueuse gonflée exerce une pression sur l’orifice qui, normalement, laisse écouler le mucus. La plupart des cas de sinusite sont causés par des infections virales.

  • Toutefois, chez certaines personnes, une infection bactérienne peut provoquer la sinusite.
  • Lorsque le sinus se remplit de mucus, l’oxygène vient à disparaître, créant un milieu idéal pour la croissance des bactéries.
  • Souvent, les bactéries sont déjà présentes dans le nez, mais ne provoquent pas d’infection parce qu’elles sont maîtrisées par les défenses immunitaires naturelles.

Si les défenses du corps (par ex. les cils, le drainage des sinus ou le système immunitaire) fonctionnent au ralenti, les bactéries peuvent provoquer une infection. Dans de rares cas, la sinusite peut être provoquée par une infection fongique. Les personnes qui contractent des infections fongiques des sinus ont habituellement d’autres problèmes médicaux qui réduisent leur capacité de combattre les infections (par ex.

Quand aller à l’hôpital sinusite ?

Comment réagir en cas de sinusite ? Les personnes qui souffrent de sinusite doivent éviter de s’exposer à la fumée de tabac et maintenir un taux d’humidité suffisant à leur domicile ou sur leur lieu de travail. Attention aux systèmes de climatisation qui assèchent l’atmosphère.

  • Il est également important de veiller à boire suffisamment pour rester hydraté.
  • De plus, les personnes qui souffrent de sinusite aiguë doivent éviter les baignades et les voyages en avion.
  • En effet, lors de la descente de l’avion, les sinus bouchés ne peuvent pas ajuster leur pression interne ce qui entraîne des douleurs intenses.

En cas de nécessité impérative de prendre l’avion, le médecin peut prescrire des médicaments décongestionnants pour prévenir ce type de problème.

Conduite à tenir en cas de sinusite

Chez un adulte, si la fièvre est supérieure à 38,5°C et que. – les douleurs et les gonflements affectent un seul œil, ou – il y a des troubles de la vision, ou – les maux de tête sont anormalement sévères, ou – la lumière est insupportable (photophobie), ou – il y a des nausées ou des vomissements.
Chez un enfant, s’il y a fatigue, écoulement nasal purulent et gonflement du visage autour d’un œil.
Si les symptômes augmentent malgré deux à trois jours de traitement.
Si la douleur est d’un seul côté et proche de la racine des dents.
Si les écoulements par le nez deviennent purulents ou ne se font que par une seule narine.
Si la douleur augmente lorsque la tête est penchée en avant, en fin de journée ou pendant la nuit.
Si la fièvre est inférieure à 38,5°C.
Si les douleurs des sinus sont modérées mais persistantes (plus de trois jours).
Si ces douleurs sont symétriques, sous les deux yeux.
Si le rhume dure depuis plus d’une semaine.
Si la fièvre est inférieure à 38,5°C.
Si les douleurs des sinus sont modérées et symétriques.
Si les écoulements par le nez sont habituels pour un rhume.

table>

Légende Si 15 ou 112 est indiqué, appelez immédiatement le service d’aide médicale d’urgence (SAMU) en composant le 15 ou le 112. Si 15 ou 112 n’est pas indiqué, appelez votre médecin traitant immédiatement, ou rendez-vous au service d’urgence le plus proche. Dans le doute, n’hésitez JAMAIS à appeler le 15 ou le 112. Consultez un médecin dans la journée. Consultez un médecin dans les jours qui viennent. Il est possible de s’automédiquer.

Quel spray nasal pour sinusite ?

Dès la toute première dose, le Spray Nasal Sinusite Phytosun Arôms offre un soulagement rapide des symptômes. Ce produit est recommandé pour le soulagement des symptômes des sinusites. Composition : Extrait naturel breveté de bulbes frais de Cyclamen europaeum L.

Quel est le meilleur antibiotique pour sinusite ?

En cas de sinusite frontale, éthmoïdale, sphénoïdale Un avis ORL s’impose mais ne doit pas retarder le traitement antibiotique : amoxicilline-acide clavulanique : 3 g par jour en 3 prises par jour, pendant 7 jours.

Quand aller à l’hôpital sinusite ?

Comment réagir en cas de sinusite ? Les personnes qui souffrent de sinusite doivent éviter de s’exposer à la fumée de tabac et maintenir un taux d’humidité suffisant à leur domicile ou sur leur lieu de travail. Attention aux systèmes de climatisation qui assèchent l’atmosphère.

See also:  Combien DOeuf Par Jour?

Il est également important de veiller à boire suffisamment pour rester hydraté. De plus, les personnes qui souffrent de sinusite aiguë doivent éviter les baignades et les voyages en avion. En effet, lors de la descente de l’avion, les sinus bouchés ne peuvent pas ajuster leur pression interne ce qui entraîne des douleurs intenses.

En cas de nécessité impérative de prendre l’avion, le médecin peut prescrire des médicaments décongestionnants pour prévenir ce type de problème.

Conduite à tenir en cas de sinusite

Chez un adulte, si la fièvre est supérieure à 38,5°C et que. – les douleurs et les gonflements affectent un seul œil, ou – il y a des troubles de la vision, ou – les maux de tête sont anormalement sévères, ou – la lumière est insupportable (photophobie), ou – il y a des nausées ou des vomissements.
Chez un enfant, s’il y a fatigue, écoulement nasal purulent et gonflement du visage autour d’un œil.
Si les symptômes augmentent malgré deux à trois jours de traitement.
Si la douleur est d’un seul côté et proche de la racine des dents.
Si les écoulements par le nez deviennent purulents ou ne se font que par une seule narine.
Si la douleur augmente lorsque la tête est penchée en avant, en fin de journée ou pendant la nuit.
Si la fièvre est inférieure à 38,5°C.
Si les douleurs des sinus sont modérées mais persistantes (plus de trois jours).
Si ces douleurs sont symétriques, sous les deux yeux.
Si le rhume dure depuis plus d’une semaine.
Si la fièvre est inférieure à 38,5°C.
Si les douleurs des sinus sont modérées et symétriques.
Si les écoulements par le nez sont habituels pour un rhume.

table>

Légende Si 15 ou 112 est indiqué, appelez immédiatement le service d’aide médicale d’urgence (SAMU) en composant le 15 ou le 112. Si 15 ou 112 n’est pas indiqué, appelez votre médecin traitant immédiatement, ou rendez-vous au service d’urgence le plus proche. Dans le doute, n’hésitez JAMAIS à appeler le 15 ou le 112. Consultez un médecin dans la journée. Consultez un médecin dans les jours qui viennent. Il est possible de s’automédiquer.

Quels sont les complications du sinusite ?

La sinusite est une inflammation des sinus de la face due à des infections virales, bactériennes et mycosiques ou à des réactions allergiques. Les symptômes comprennent une obstruction et une congestion nasales, une rhinorrhée purulente, une douleur ou une pression faciales; parfois une sensation de malaise, des céphalées et/ou une fièvre. Le traitement de la rhinite aiguë virale présumée comprend l’inhalation de vapeur et les vasoconstricteurs topiques ou systémiques. Le traitement d’une infection bactérienne suspectée repose sur les antibiotiques, tels que l’amoxicilline/clavulanate ou la doxycycline, administrés pendant 5 à 7 jours en cas de sinusite aiguë et jusqu’à 6 semaines en cas de sinusite chronique. Les décongestionnants, les corticostéroïdes en spray nasal et l’application de chaleur et d’humidité permettent de soulager les symptômes et d’améliorer le drainage des sinus. Les sinusites récidivantes nécessitent une intervention pour améliorer le drainage des sinus. La sinusite peut être classée comme aiguë (complètement résolue en 30 jours); subaiguë (complètement résolue en 30 à 90 jours); récidivante (≥ 4 épisodes aigus discrets par an, chacun complètement résolu en 30 jours mais récidivants par cycles, avec au moins 10 jours entre la disparition complète des symptômes et l’instauration d’un nouvel épisode); et chronique (durant > 90 jours). La sinusite aiguë du patient immunocompétent en ville est presque toujours virale (p. ex., rhinovirus, grippe, virus para-influenza). Un petit pourcentage développe une infection bactérienne secondaire à streptocoques, pneumocoques, Haemophilus influenzae, Moraxella catarrhalis, ou à staphylocoques. Parfois, un abcès dentaire périapical d’une dent maxillaire se propage aux sinus adjacents. Les infections nosocomiales aiguës sont le plus souvent bactériennes, et impliquent habituellement Staphylococcus aureus, Klebsiella pneumoniae, Pseudomonas aeruginosa, Proteus mirabilis, et Enterobacter, Les patients immunodéprimés peuvent avoir une sinusite fongique invasive aiguë ( Sinusite invasive chez le patient immunodéprimé Sinusite invasive chez le patient immunodéprimé La sinusite est une inflammation des sinus de la face due à des infections virales, bactériennes et mycosiques ou à des réactions allergiques. Les symptômes comprennent une obstruction et une. en apprendre davantage ). La sinusite chronique implique de nombreux facteurs qui se combinent pour créer une inflammation chronique. Des allergies chroniques, des anomalies structurelles (p. ex., des polypes nasaux), des irritants environnementaux (p. ex., pollution atmosphérique, fumée de tabac), des dysfonctionnements mucociliaires, et d’autres facteurs interagissent avec des microrganismes infectieux pour provoquer une sinusite chronique.

  • Les microrganismes sont fréquemment bactériens (éventuellement au sein d’un biofilm sur la surface muqueuse), mais ils peuvent être fongiques.
  • De nombreuses bactéries ont été impliquées, dont des bacilles à Gram négatif et des microrganismes anaérobies oropharyngés; une infection polymicrobienne est fréquente.

Dans quelques cas, une sinusite maxillaire chronique est due à une infection dentaire. Les infections fongiques ( Aspergillus, Sporothrix, Pseudallescheria ) peuvent être chroniques et tendent à toucher les patients âgés et les patients immunodéprimés.

  • La sinusite allergique fongique est une forme de sinusite chronique caractérisée par une congestion nasale diffuse, des sécrétions nasales très visqueuses et, souvent, des polypes nasaux.
  • Il s’agit d’une réponse de type allergique à la présence locale de champignons, souvent Aspergillus, et elle n’est pas provoquée par une infection invasive.

Les facteurs de risque fréquents de sinusite comprennent les facteurs qui obstruent le drainage sinusal normal (p. ex., rhinite allergique, polypes nasaux, sondes nasogastriques ou nasotrachéales) et les immunodépressions (p. ex., diabète, infection par le VIH).

D’autres facteurs comprennent les séjours prolongés en unité de soins intensifs (USI), les brûlures graves, la mucoviscidose et la dyskinésie ciliaire. Au cours d’une infection des voies respiratoires supérieures, la muqueuse nasale œdémaciée obstrue l’ostium du sinus, et l’oxygène présent dans le sinus est absorbé par les vaisseaux sanguins de la muqueuse.

La pression négative relative qui en résulte (sinusite a vacuo) est source de douleur. Si le vide est maintenu, un transsudat de la muqueuse se développe et remplit le sinus; le transsudat sert de milieu aux bactéries pénétrant par l’ostium ou à l’occasion d’une cellulite ou d’une thrombophlébite extensive de la lamina propria de la muqueuse.